Cuisiner pour son bébé en évitant les allergies

Cuisiner pour son bébé en évitant les allergies

Les bébés ont tendance à être très sensibles lorsqu’il s’agit de nourriture. Leur système immunitaire réagit excessivement face à certains aliments : des réactions cutanées, le nez qui coule ou qui gratte, des coliques, une diarrhée ou même des eczémas, etc. Et très vite, on panique. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à les éviter.

Allaitez plus longtemps !

allaitement bébé

Simple et efficace, l’allaitement au sein exclusif durant les 6 premiers mois aide à diminuer le risque de développer des manifestations allergiques. Et à mon avis, mieux vaut prévenir que guérir ! Le lait maternel ne contient en fait aucune substance allergisante qui pourrait affecter le bébé, faisant de lui l’aliment idéal. Sans compter les multiples bénéfices qu’il apporte. Cependant, il est recommandé pour la mère d’éviter certains aliments allergisants comme l’arachide par exemple. Si l’allaitement n’est toutefois pas possible pour diverses raisons, il existe d’excellentes alternatives. J’insiste quand même sur les formules hypoallergéniques, avec du lait partiellement hydrolysé.

Introduisez petit à petit des aliments à risque !

aliments à risque pour le bébé

Les bébés ont besoin d’aliments complémentaires une fois que les six premiers mois sont passés. Si certains aliments à potentiel allergénique ont été interdits pendant la première année, de nouvelles recherches démontrent que cela doit même être encouragé. Il est toutefois impératif que cela soit effectué d’une manière progressive. Évitez de donner à vos bébés des aliments qui contiennent plusieurs allergènes en même temps. Assurez-vous de toujours commencer par une faible dose, dans les 5 ml, puis augmentez la quantité peu à peu. Ainsi, vous pourrez surveiller l’apparition ou non d’une réaction allergique. Il est aussi à noter que la cuisson diminue l’effet allergène donc, privilégiez au début les aliments bien cuits aux crus.

Soyez vigilantes !

Mais quoi qu’il en soit, les aliments à risque allergénique élevé le seront toujours. Donc, autant être vigilante lorsque vous introduisez les aliments tels que le lait, les œufs, les arachides et les noix. Ils provoquent très couramment des allergies. Viennent ensuite le blé, les fruits de mer, les graines de sésame, le soya, les kiwis et la moutarde qui eux aussi présentent des risques assez élevés. Les allergies alimentaires s’avèrent être plus fréquentes chez les bébés ayant des antécédents familiaux donc si c’est le cas pour vous, faites bien attention à l’introduction de ces aliments. Si votre enfant est déjà diagnostiqué allergique, suivez bien les restrictions de votre médecin pour éviter les crises aiguës.

Bien nourrir son bébé revient donc à bien faire attention sur ce qu’il mange et à toujours veiller à ce qu’il se nourrit sainement et de manière équilibrée.